Tales of Legend
Inscrivez vous sur Tales of Legend puis allez vous présentez!! ^^



 
PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 10 : Chronique du Roi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JunKiyohata
Admin
avatar

Age : 24
Messages : 145
Date d'inscription : 17/12/2014

MessageSujet: Chapitre 10 : Chronique du Roi   Mer 25 Fév - 18:44:12

Je suis Aez, autrefois j'étais le prince d'Avalonie, aujourd'hui je suis roi. Mais, durant un temps, j'ai erré comme une âme en peine, en proie à une soif infinie de vengeance.

Comme je vous le disais, je suis né premier fils de Mirion et j'étais destiné à lui succéder le moment venu. Hélas, un tragique événement m'empêcha d'accéder au trône. Il y a quelques années, comme tous les princes des 7 royaumes, je me devais de séjourner pour 2 ans dans une des familles royales. J'avais choisi de faire cet apprentissage chez les Valdoria avec qui nous entretenions d'excellents rapports. Nos parents respectifs m'avaient d'ailleurs promis à Myrie, leur fille cadette. Rien ne pouvait aller mieux que cela. Je faisais pratiquement partie de leur famille et les connaissances acquises étaient précieuses pour mon futur règne.

Mais vint un funeste jour. Alors que je m'entrainais dans la cour du château, un messager arriva au galop. Il portait les armoiries de ma famille. Celui-ci portait une cape noire, signe de deuil. Etait-il arrivé quelque chose dans mon royaume ? Le brave homme ne me remarqua pas et fonça directement vers la salle du trône.

Peu de temps après, Myrie arriva en courant vers moi, les larmes aux yeux.

- Aez... Le roi d'Avalonie... ton père.

Elle s'arrêta, tombant en sanglots.

- Et bien ? Parle ! Qu'y a-t-il ?, lui dis-je le cœur tambourinant.

- Il a rejoint tes ancêtres...

Ce fut là comme un coup de poignard en plein torse.

Je partis immédiatement en Avalonie afin d'en apprendre plus sur toute cette histoire. Ma mère m'accueillit l'air grave et au combien triste. On m'informa donc que mon père, recevant des Xziarites de passage en notre demeure, aurait soi-disant injurié l'Empereur en personne. Il y aurait alors eu un combat entre lui et un jeune guerrier. Ce dernier l'aurait vaincu et mon père de son grand âge n'y aurait pas survécu. Et pour cause, le vainqueur aurait réclamé l'épée des 5 ancêtres comme présent du perdant au vainqueur. Les Xziarites seraient repartis dans la foulée emportant la précieuse lame.

En effet, la coutume voulait que pour devenir roi d'Avalonie il fallait brandir cette épée. L'épée des 5 ancêtres fut forgée il y a plus de deux cent ans par le premier de nos rois. Sans elle, impossible d'accomplir mon destin. Je devais donc me lancer dans une quête pour la reconquérir. Je laissais les rênes du pouvoir à ma mère qui devint régente. Je partis alors à travers le monde à la recherche de ce qui me revenait de droit.
Trois longues années passèrent, trois années de vagabondage et de pistes ne menant qu'à des chemins sans issue. Qui étaient donc ces Xziarites ? J'ai traversé une bonne partie de l'Empire sans que nul n'ait jamais vu l'épée des 5 ancêtres. C'est lorsque je quittai l'Empire que la pierre tombée du ciel s'écrasa non loin de là.

Là-bas, un conflit semblait avoir éclaté entre plusieurs guildes. Je n'avais jamais trop prêté attention à ces groupes jusqu'à ce jour. Mais, est-ce par chance ou qu'enfin il était temps pour moi de prendre ma revanche, je trouvais enfin le voleur d'épée. Mais ce n'était qu'un jeune homme d'une quinzaine d'années. Comment avait-il réussi à défaire mon père ? Je l'observai quelques jours et je compris. Son talent dans l'art de manier les armes était impressionnant. Moi-même je n'aurais pu le battre ! Le destin s'acharnait-il sur moi que je ne puisse être à la hauteur de ce Iro ! En plus, il n'était pas seul. Il était entouré de guerriers qui, ma foi, semblaient aussi redoutables les uns que les autres. Néanmoins, n'étant pas un couard, je me présentai à leur chef et je défiai ce Iro. Mais le combat tourna court, j'étais trop lent et trop lourd dans cette armure, mon fléau ne fit que le frôler. Je ne vous raconterai pas cette honteuse défaite.

J'étais désespéré, Avalonie allait devenir à son tour une terre ouverte au Grand Tournoi. C'est alors que j'ai rencontré un individu qui me permit de devenir ce que je suis aujourd'hui. Je me souviendrai toujours de cette conversation.

- Il y a un temps pour tout. Un temps pour la tristesse, un temps pour agir et un temps pour la vengeance.

C'était un étrange petit monsieur, assit sur un drôle d'engin flottant au-dessus du sol.

- Qui êtes-vous ?, lui dis-je. Vous ne voyez pas que vous m'importunez.

- Si, je le vois. Et je sais ce qui vous chagrine et comment faire en sorte que votre honneur soit rétabli.

A ces paroles, il ajouta le geste en me tendant un objet rond avec des aiguilles.

- Qu'est-ce ?

- Ceci te permettra d'obtenir ce que tu veux. Il va te falloir être malin et bien réfléchir à ce que tu vas faire. Exploite les faiblesses de ton ennemi.

- Pourquoi faites-vous cela pour moi ? On ne se connait pas.

- Je sais bien. Disons que nous ne nous connaissons pas encore. Enfin bref ! En échange de cela, un jour je viendrai te demander quelque chose de très important. Tu te souviendras de la dette que tu as pour moi et tu accepteras.

Tout cela était bien énigmatique. J'en avais vu des choses particulières, mais celle-là dépassait tout. On m'offrait l'occasion de faire mes preuves. J'acceptai.

Aussitôt, les aiguilles de cet objet se mirent à tourner à vive allure et tout se brouilla autour de moi. Je perdis rapidement connaissance. Lorsque je revins à moi, je n'étais plus au même endroit, mais à ma grande surprise dans une grande cité Xziarite qui s'avérait être Méragi la capitale impériale. Pourquoi m'avoir envoyé ici ? Certes, mon adversaire venait de cet endroit, mais il était à des lieues d'ici. Je vis alors un attroupement de personnes qui semblaient fêter quelque chose. Je me renseignai à ce sujet. Il s'agissait du passage d’Iro, le champion de l'Empereur, qui venait encore une fois de vaincre un grand combattant. Je cherchai du regard afin de voir s'il s'agissait bien du même Iro et, effectivement, c'était bien lui. Mais son apparence avait bien changé. Il était désormais bien plus vieux que moi. Impossible !
J'essayai de comprendre la situation. J'étais donc à Méragi, probablement dans le futur. Et maintenant, que devais-je faire ? Je me renseignai alors sur cet Iro, car au final je ne savais rien de lui et les renseignements que j'obtins de la population me permirent de préparer ma revanche.
Quelques jours plus tard, j'avais enfin un plan. Je me rendis donc au palais impérial et m'arrêtai devant les gardes.

- Moi, Aez prince d'Avalonie, lance un défi à Iro, champion de sa majesté l'Empereur de Xzia.

Les gardes furent surpris. Puis l'un d'eux s'en alla prévenir qui de droit. Un peu plus tard, un homme, visiblement un servant, vint me chercher pour m'amener dans une grande pièce que je reconnus comme la salle du trône. Je remarquai cependant un fait particulier. Il y avait accroché aux murs de très nombreuses armes, principalement des épées. Mon cœur s’arrêta un instant en voyant la lame de mes ancêtres. Là, au milieu, m'attendait Iro. Nous étions entourés des gens de la cour médisant sur mon compte, me condamnant à une défaite rapide. Visiblement, il ne me reconnaissait pas, à mon avantage.

- J'accepte ton défi, étranger, et j'offrirais cette victoire à l'Empereur. Tout cela devrait être terminé assez rapidement, dit-il avec un sourire qui en disait long. Autour de lui les gens riaient. Puisque je suis le défié, je choisis la lame comme arme pour ce duel.

- N'ayant pas d'épée, puis je me permettre d'en choisir une parmi celles-ci, lui dis-je en montrant les murs.

- Soit, mais elles ne te feront pas gagner, ces lames sont celles de ceux qui ont perdu contre moi.

Nous y étions, sans plus attendre, j'allai chercher l'épée des 5 ancêtres. Le fait de la tenir fut pour moi un bonheur immense. Les ancêtres étaient là, ils m'attendaient. "Venge-toi", chuchotaient-ils. "Venge-moi, mon fils !" Cette voix-là, je ne l'avais plus entendue depuis bien des années.

Galvanisés et confiants, nous allions pouvoir donner du spectacle à ces braves gens. Iro, de son côté, se battrait sans aucune armure, juste avec deux sabres. Il s'élança avec dextérité, mais cette fois-ci la situation était différente. Je connaissais certains de ses coups et, surtout, j'avais l'épée. Je parai ses coups. J'étais un roc imperturbable. De son côté, mes quelques assauts étaient évités.

- Eh bien voilà un adversaire à ma mesure !

Il changea alors de position et plaça ses sabres de façon parallèle. Un vers moi et pointant le deuxième dans l'autre direction. Une technique de combat ! Je serrai alors mon épée avec force en murmurant des prières à mes ancêtres. La lame commença à émettre une lueur verte, puis en jaillirent des éclairs de la même couleur. Iro me fonça dessus, et à mon tour je m'élançai, criant avec toute la rage que j'avais contenue jusque-là. Une grande lumière verte aveugla tout le monde et lorsque nos yeux se furent remis, Iro était à terre. J'avais gagné. Mon bouclier était coupé en deux. Mais, un de ses sabres était brisé.

Je me tournai vers lui et lui dit ceci :

- Je suis Aez, roi d'Avalonie, et tu vivras à tout jamais avec la honte de cette défaite.
(Tous droits réservés à Feerik ainsi qu'à Eredan iTCG)

_________________
"J’étais mort jusqu’à notre rencontre.
J’étais un cadavre impuissant, prétendant être vivant."

Lelouch (Code Geass)

"Moi, je pense que Kira sait... qu'il fait le mal.
Mais il est prêt à se sacrifier pour changer le monde.
C'est ça, la vraie justice qu'il a choisie."

Light Yagami (Death Note)

"Les Pactisants ne sont pas humains.
Ce ne sont que des machines à tuer à la merci d'un humain.
Les témoins sont toujours éliminés afin de minimiser les risques.
Ce sont des menteurs et des traîtres."

Hei (Darker than BLACK)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chapitre 10 : Chronique du Roi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composition du Chapitre
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Lion El'Jonson:Primarque des Dark Angels 1 Légion/Chapitre
» Maitre de chapitre Archangels
» Chapitre SM perso: mes "Doom Dragons"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Legend :: Village de la communauté :: Mangathèque :: Histoire d'Eredan :: Saga de la pierre tombée du ciel :: Acte 1 - Tombée du ciel-
Sauter vers: