Tales of Legend
Inscrivez vous sur Tales of Legend puis allez vous présentez!! ^^



 
PortailAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Si je devais vous parler de ma vie je commencerais par là

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elda

avatar

Age : 23
Messages : 6179
Date d'inscription : 24/10/2011

ETAT
Nom: Elda Ruine
HP:
4600/4600  (4600/4600)
TP:
350/350  (350/350)

MessageSujet: Si je devais vous parler de ma vie je commencerais par là    Dim 26 Fév - 21:28:37

Chapitre 1 : quand la vie vous fait enfin un cadeaux

En faite je déteste raconter ma vie, alors je l’écris, après tout elle pourrait intéresser quelqu'un un
jour, alors je commence par le commencement, le jour qui as chambouler ma vie, enfin ce qu'il en rester.



.......: c’est l’heure de ce lever !
.......: Pas envie…
.......: allez Loki lève-toi, sinon les gardes vont encore t’amener !
………: Laissez-le, vous voyez bien qu’il aime bien ce faire prendre par ses ordures d’humains
Loki : allez-vous faire foutre, surtout toi Cliff !
Cliff : je ne dis que la vérité, si tu détester ça tu te lèverais *rit*
.......: arrête Cliff, il a trop pris hier c’est normal qu’il est du mal à se lever, fout lui la paix !
Cliff : c’est bon on sait tous que c’est ton petit protéger Lou, si t’a tant envie de lui tu n’as qu’à le rejoindre quand il sera de nouveau en cellule


Un bruit sourd ce fit entendre dans mon dos, j’étais allonger face au mur pour ne pas être déranger, finalement, malgré mes blessures et la douleur que j’ai dans les reins je me retourne pour voir Lou tapait sur Cliff, ces deux-là sont des demi-elfe comme moi, Lou est le plus âgé, il as 32 ans, une sorte de survivant de l’enfer que nous vivons tous les jours ici, il a des cheveux court, il lui arrive jusqu’au épaule, il sont brun, non, plutôt rouge terre, une couleur étrange, sa peau est très claire, comme si elle n’avait presque jamais vue le soleil, pâles comme celle d’un mort. Et puis il y a aussi Cliff il est mon cadet d’une seul année, il est brun comme Lou, c’est à ce demandait si ils ne sont pas frère, le plus gros défaut chez Cliff reste son manque d’honneur, il fera tout pour survivre quitte à nous abandonner lâchement, par ce que de tout manière, c’est un lâche.

Cliff : t’as décidé de te lever finalement ?
…: tu es sur que tu peux travailler aujourd’hui ?


Je baissai le regard pour voir une petite tête blond devant moi, son petit visage timide refléter toute son innocence, c’est bien la seul personne qui s’inquiète pour moi, Dyos est lui aussi un demi-elfe et il se retrouve dans notre enfer, il n’a que 12ans le pauvre, je sais qu’il ne survivra pas au moment où les humains voudront profiter de lui.

Loki : ne t’inquiète pas pour moi Dyos, je vais m’en sortir
Dyos : tu es sur ?
Loki : oui.


Je lui ébouriffer les cheveux, le regardant avec tristesse, il allait bientôt subir le même enfer que moi, que nous tous et personne ne pourra rien y faire. Maintenant que j’étais lever je pouvais remarquer l’état pitoyable dans lequel je me trouver, salement amocher le corps presque entièrement recouvert de bandage salie de poussière, la douleur ce réveiller un peu partout dans mon corps au fur et à mesure que je me lever et m’habiller, je me retenais de montré ma douleur, ce geste me vaudrais surement l’inquiétude de Dyos, une remarque de Cliff et une nouvelle bagarre avec Lou, je soupirais rien qu’en pensant au vacarme que ça causerez. Heureusement pour moi Batiste vint nous donnez nos tâches de la journée, Dyos devait aller en cuisine comme d’habitude, ce n’était pas encore son heure, Cliff à mon grand plaisir eu moins de chance avec les écuries, Lou devait s’occuper de son « maître », il était assez vieux pour être valet d’un chevalier, quant à moi je devais me charger….de la surveillance des cellules ? Dans mon état ? C’était assez louche, mais si ça se trouve ils ne font pas du tout attention à mon état.

Cliff : je suis sûr qu’il va trouver un moyen de se blesser
Loki : tu peste parce que tu as un travail de merde aujourd’hui
Lou : ne commencer pas tous les deux, vous avez assez d’ennuis comme ça
Dyos : moi j’y vais, bonne journée ! *part*
Lou : moi aussi, le seigneur Tristan déteste attendre ….
Cliff : moi je n’ai pas hâte d’y aller !
Loki : moi je ne veux pas rester une minute de plus en ta présence


Sur ses mots je sortis de la petite chambre et sortit du dortoir des serviteurs, les prisons était assez loin et j’ai manqué plusieurs fois de tomber à l’abri des regards, je n’avais pas envie de me faire exécuter à cause de ma fatigue apparente, j’ai même crue ne jamais arriver. Enfin arriver aux prisons je remarquai que j’étais le seul gardien des lieux, une seul cellule était habiter, ça ne me faisait pas beaucoup de travail, en plus le prisonnier sembler très calme et posé, comme si il ne comprenait pas ou-il ce trouver. Je m’approchais de ca cellule et m’assis devant, il me regardait en souriant, ses yeux bleu étincelant était totalement opposé aux miens rouge et sombre comme le sang, et malgré qu’il fasse si sombre j’arrivais à voir les reflets de ses cheveux blonds alors qu’aucune lumière touche ses pièce a barreau sombre et morbide, au bout de quelque longue et pesante minute il commença la conversation.

Prisonnier : bonjour jeune demi-elfe, que fait tu dans un lieu si emplie de désespoir ?
Loki : je vous retourne la question, qu’avez-vous fait au roi pour vous trouver ici ?
Prisonnier : je suis juste née


Il me dit ça en souriant, comme si c’était normal, comme si ça n’avait pas d’importance, comme si il était déjà condamné depuis sa naissance …

Prisonnier : tu n’as pas répondus a la mienne, pour la peine je t’en pose une autre, comment tu t’appelles ?
Loki : je n’ai pas à te le dire
Prisonnier : d’accord, alors je t’appelle rubis, comme la couleur de tes yeux, qui sont d’ailleurs magnifique
Loki : n’essayer même pas de m’amadoué, je hais les humains et encore plus les hommes !
Prisonnier : mais je n’essaye rien, je dis juste ce qui est vraie, c’est dommage que de si magnifique yeux soit voilé par la tristesse, la solitude et l’envie de disparaître de ce monde


Je perdis la voix, comment avait il put lire tous ses sentiments dans mon regard, au fond de moi je sais qu’il avait raison mais je ne voulais pas lui donner raison, il souriait, encore et encore en parlant, il rit même en voyant que je ne répondais plus, qu’il m’avait coincé avec seulement quelque mot, je ne savais pas quoi lui répondre.

Prisonnier : alors Rubis, tu m’as l’aire bien fatiguer tout d’un coup, que t’arrive-t-il ?
Loki : …. Rien
Prisonnier : ce n’est pas bien de mentir, si tu soufre dit le, tu iras tout de suite mieux


Il me sourit encore, il me tend sa main, comme si un humain pouvait m’aider, comme si lui pouvait m’aidé, l’espace d’un instant j’y ai cru mais les barreaux de la prison dans laquelle il se trouver mon vite fait retrouver la raison, comment quelqu’un qui se fiche qu’il va mourir pourrait m’aider moi ? Moi qui ne veut ni vivre ni mourir, moi qui veut juste survivre le temps qu’on m'a donné à vivre, il se moque de moi, je le déteste pour cette raison, pour qui ce prend il a donné des leçons de vie à moi qui est vécue plus que lui, je fulmine, j’ai envie de lui crier dessus mais si les garde m’entende je suis cuit surtout dans mon état. A force de l’écouter je commence à penser que j’ai tort, après tout je suis un demi-elfe, une sous espèce, je ne suis qu’un rat faible, sans défense, sans personne, je suis sale, je suis souillé, je suis triste, j’ai envie de pleurer, de pleurer sur mon existence si inutile et toi gamin tu continues de me regarder avec ton regard qui transperce les âmes et ton sourire qui crève les cœurs, je te hais rien que pour le sentiment de faiblesse que tu m’inspire

Prisonnier : hum ? Est bien rubis ? Je ne te pensais pas aussi facile à dévoiler

Qu’est ce qu’il raconte ? Il me pointe du doigt, je touche mes joues… non, ce n’est pas possible… elles sont inondaient par des larmes que je n’avais pas senti couler, des larmes… je n’avais jamais pleuré jusqu’à maintenant, c’est la faute de ce gamin, je le hais ! Comment ose t il m’humilier de la sorte ! Jamais aucun humain n’avait réussi à m’arracher des larmes, même pendant les pires tortures que l’on pouvait m’infliger. Je dois être en train de faire un cauchemar, je me sens si faible devant un enfant ? Je suis pitoyable.

Prisonnier : tu ne veux plus me parler Rubis ? Pourtant tu as tellement à me raconter, raconte-moi qu’elle vie peut avoir un esclave de châtelet

Je ferme les yeux, je refuse de lui répondre, j’entends son petit rire d’enfant, un rire irritant et un baume sur les plaies qu’il vient de faire sur mon âme, je ne peux même pas serrer les poings, je suis trop affaiblit pour faire le moindre geste, je n’aurais jamais dû fermer les yeux, j’ai l’impression de sombrer dans des ténébreux encore plus grand. Tout d’un coup je sens quelqu’un le secouer doucement, je relève mes paupières de moitié et je reconnais les cheveux bruns de Lou, pourquoi est-il là ? Il devrait être avec le seigneur Tristan, cette question j’aurais aimé lui poser mais aucun mot n’arrive à sortir de ma gorge.

Lou : tu es vraiment trop amocher Loki, je vais te cacher avant que les gardes décide de t’exécuté

Je sens qu’il me porte, ou veut-il m’amener et si on le voyait ? Il serait exécuter avec moi, je ferme les yeux, je n’arrive pas à les laisser ouvert mais ça ne m’empêche pas d’entendre le rire d’enfant du prisonnier que je dois surveiller. Au bout de quelque minute je sens le soleil sur ma peau et une voix qui m’est inconnu raisonne dans la pièce ou j’ai était amener.

Voix inconnue : Lou ? Qu’est-ce que tu fais, je n’ai pas envie de jouer, qui est ce ?
Lou : il s’appelle Loki, il surveiller Scarime Brunel l’élue du mana, et comme je le penser il a réussi a bien s’amuser
Voix inconnue : j’avais bien dit que personne ne pouvait surveiller ce gosse, mais ça ne m’explique pas pourquoi tu me le ramène
Lou : … Loki est un peu comme mon petit frère, je n’aimerais pas qu’un enfant comme Brunel le rende dingue et qu’il se fasse exécuter à cause de ça
Voix inconnue : et te me l’amène à moi, crétin !

J’avais un mauvais pressentiment, j’entendis un soupire et Lou me posa sur quelque chose de mou, qu’est-ce que c’était ? Mais réflexion furent vite arrêter par le contact d’une main avec ma peau, bizarrement je commencer à me sentir mieux, j’arriver de nouveaux à ouvrir les yeux, mes yeux qui furent vite aveugler par une lumière blanche, quand elle ce dissipa je vis un homme brun ou roux, une couleur étrange, comme celle de Lou mais ce n’était pas Lou, c’était un humain, derrière lui ce trouver Lou et un autre humains, extrêmement bien vêtue, ses cheveux était noir…. Comme les miens et ses yeux rouge comme le sang …. Comme les miens, qui était ce pour me ressembler autant ?il était visiblement sensiblement plus jeune que moi et était de la noblesse, vue que Lou est avec lui ça doit être ce fameux seigneur Tristan …

Lou : comment te sens tu Loki ?
Loki : hum…. Mal à l’aise
Tristan : il est drôle ton protéger Lou, il aurait peur de notre ami le mercenaire ?


Il se mit à rire, le brun ne répondit même pas, il se contenter de regarder mes blessure. Ses mains, je détester qu’on me touche, si le seigneur Tristan n’était pas là je me serais pas laisser faire, il utilise de nouveaux cette lumière sur moi, qu’est-ce que c’est ? De la magie ? Pourtant il est humain !

Tristan : bien maintenant qu’il est rétablit faisons la présentation, coucou Loki, c’est bien ça ? Moi je suis Tristan, prochains roi de la dynastie de balacruf
Loki : hum …
Lou : ne fait pas la grimace Loki, tu devrais le remercier, d’ailleurs je te présente à notre ami le mercenaire, à moins qu’il préféré ce présenter lui-même


Le dit mercenaire soupira tout en continuant de me soigner

Kratos : je me nomme Kratos Aurion, je suis un mercenaire venue pour reprendre Scarime Brunel est l’amener à la tour du salut
Tristan : mais je ne suis pas d’accord, je préfère garder l’élu ici
Lou : le fais que le monde soit en mauvaise état rend la famille royal plus puissante


Le mercenaire ne releva pas leur propos, moi je préférer détailler Tristan, la ressemblance était trop frappante, lui aussi avait dû le remarquer, sinon c’est que c’était un véritable abrutit, il remarqua bien vite mon regard et il sourit… bizarrement de façon intéresser genre « tu l’as remarqué toi aussi, attend que je t’explique » j’ai déglutit a cette penser.

Loki : j-je devrais retourner à mon poste
Lou : tu as déjà était assez torturé aujourd’hui, pas question

Oui c’est vraie, mais je préfère les torture infantile de l’élu que celle que je risque de subir de la part du noble, Lou avait vécue ça avant moi mais il faisait bien trop confiance à son seigneur.

Lou : je vais te remplacer, si bien sur mon seigneur est d’accord
Tristan : oui va y Lou, je te ferais appeler quand j’aurais besoins de toi, et je pense que monsieur le mercenaire aimerait vérifier que notre invité n’est pas mal traiter


Oh non, ne part pas Lou, je t’en supplie, je ne veux pas me retrouver seul avec lui, pas dans mon état, j’aurais même préférer rouvrir mes plaies pour que au moins le mercenaire reste, il n’avait pas l’aire vicieux lui au moins, mais il partit me laissant seul et sans réel défense face au noble.

Tristan : tu m’as l’aire bien nerveuse le demi-elfe
Loki : je me demande si vous allez vous aussi faire de moi votre petite pute


Il rit doucement, il ni avait rien de drôle pour moi, je détester les gens qui se moquer de ce genre de chose

Tristan : mon dieu, tu as tellement l’habitude de ça, mais je ne suis pas comme ça, si j’ai envie de ce genre de chose je peux demander à n’importe qu’elle demoiselle de la cour, non tu vas rester un moment ici parce que tu m’intrigue … comment a tu fais pour survivre ?
Loki : pardon ?


Qu’est-ce que c’était cette question ? Il me fait soigner puis me demande comment j’ai survécu ?

Tristan : alors ? Comment a tu fais pour survivre après ta naissance ? Tu étais sensé avoir était abandonner juste après ta naissance dans la montagne
Loki : que ! Comment savez-vous que j’ai était abandonner à la naissance ?!


Il s’assit sur une chaise devant moi et me regarder de faisons détendu

Tristan : c’est ma mère qui me l’a dit il y a quelque années et Lou ma parler de toi, alors j’en conclus que la personne dont parler ma mère c’est toi
Loki : je ne voie pas pourquoi votre mère serrait au courant de ça
Tristan : arrête d’être stupide !


Je restais silencieux face à ça nouvelle agressivité, je ne l’aimer pas du tout, mais si je lui manquer de respect il allait être tué, le prince reprit un peu exaspérer.

Tristan : je penser que les demi-elfes était plus intelligent que les humains, mais il faut croire que mes ainée ton trop amoché pour que ton cerveau s’irrigue moins bien
Loki : hum … c’est impossible qu’une humaine donne naissance à un demi-elfe
Tristan : arrête tes connerie, tu es carrément la preuve du contraire ! Et puis je suis le seul à le savoir avec Lou, tiens-toi à carreaux car si ça ce sait tu seras tué directement
Loki : pourquoi me dire tout ça ? Je suis un demi-elfe et ça ne me servira à rien
Tristan : oui mais moi ça me servira, j’aimerais que tu m’aide à monter sur le trône
Loki : pourquoi je devrais t’aider ? Qu’est ce qui j’y gagne ?
Tristan : ce que tu veux, je te permettrais beaucoup de chose quand je serais sur le trône, alors ? Tu es prêt à m’aider « grand frère » ?


Je fronçais les sourcils, il oser m’appeler comme ça, son offres était plutôt alléchante mais je n’avais aucune garantie et je n’aimais pas du tout ça manière de me manipuler, bien sûr je pouvais faire semblant de me faire mener du bout du nez et en profiter, ce serait parfait, je pourrais enfin bouger

Loki : j’accepte mon chère « petit frère » à une condition
Tristan : hum ? Et quel est cette condition ?
Loki : je veux le jeune Brunel pour qu’il m’accompagne
Tristan : n’essaye pas de me rouler Loki sinon tu perdras bien plus que la vie
Loki : pour que tu montes sur le trône il faut que le roi meure, n’est-ce pas ? Alors si je l’amène avec moi à la rébellion on peut espérer une attaque directe sur la famille royale
Tristan : oh ? Quelle brillante idée, je ne pense pas qu’un tel plan sortira de ton esprit, c’est impressionnant


Il sourit satisfait, je pense avoir réussi mon coup, il se leva, s’approcha de moi, je préférer ne pas bouger et le regarder, il prit mes mains et encastra ses doigts entre les miens, il souriait avec une pointe de sadisme non dissimuler, je souris de la même façon. Un démon, voilà à quoi nous ressemblions en ce moment, un démon demandant le pouvoir et qui projeter de bientôt le recevoir,
j’adorer cette sensation, c’était jubilatoire.

Tristan : mettons ce magnifique plans en route mon frère, rien ne pourra nous barrez la route.

Je n’ai fait que sourire d’avantage en entendant cette phrase.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-my.skyrock.com/
Marina Ka-Fai

avatar

Age : 24
Messages : 1183
Date d'inscription : 18/07/2011

ETAT
Nom: Marina Ka-Fai
HP:
9999/9999  (9999/9999)
TP:
999/999  (999/999)

MessageSujet: Re: Si je devais vous parler de ma vie je commencerais par là    Lun 27 Fév - 10:40:46

J'aime beaucoup ton style!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mademoiselle-renegade.skyrock.com/
Mitsuru

avatar

Age : 27
Messages : 12173
Date d'inscription : 05/03/2011

ETAT
Nom: Aibara Mitsuru
HP:
1000/1500  (1000/1500)
TP:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Si je devais vous parler de ma vie je commencerais par là    Lun 27 Fév - 12:53:54

Voici donc le passé de ce cher Loki , très intéressant . Je commence à comprendre : le cercueil était celui de Tristan !

_________________
" Shin , ai shiteru ... ! <3 "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elda

avatar

Age : 23
Messages : 6179
Date d'inscription : 24/10/2011

ETAT
Nom: Elda Ruine
HP:
4600/4600  (4600/4600)
TP:
350/350  (350/350)

MessageSujet: Re: Si je devais vous parler de ma vie je commencerais par là    Lun 27 Fév - 16:51:30

Éhéh~ perspicace, mais tu ne le sera que plus tard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-my.skyrock.com/
Elda

avatar

Age : 23
Messages : 6179
Date d'inscription : 24/10/2011

ETAT
Nom: Elda Ruine
HP:
4600/4600  (4600/4600)
TP:
350/350  (350/350)

MessageSujet: Re: Si je devais vous parler de ma vie je commencerais par là    Mar 22 Mai - 10:31:31

Chapitre 2 : une solitude presque envoler....


Dyos : ou nous amené tu Lou ?
Lou : dans un lieu où vous serez en sécurité


Et nous l’avons suivis, pour finalement pour arriver ici, j’ouvre les yeux, je suis perché sur un rocher qui surplombe le château des balacruf, la vue est grandiose, j’ai l’impression de voler dans un monde de liberté ce trouvant au-dessus de l’enfer, un enfer dans lequel je suis sûr de retourner si j’échoue. Mes pensées son interrompue par quelqu’un me parlant, une femme, une humaine, la chef de la rébellion, car oui, cela fait maintenant 1 mois que je me suis installer dans la rébellion.

Femme : tu étais encore là Loki, tu es vraiment intenable, on a besoins de toi à l’intérieur
Loki : hum … tu es sur que ce sont les autres qui on besoins de moi Ley ?


Je me tourne vers elle, elle n’a pas du tout apprécié ma remarque, c’est joues ce sont empourprer, comment ne pas rire, mais j’évite, je n’ai pas envie de me prendre un coup de ça part.

Ley : tu te crois drôle ? Va travailler comme les autres, sinon nous ne serons jamais prêt à temps !
Loki : tout de suite majesté ~


Et voilà un coup de poing sur mon crâne, mais je ne peux pas m’empêcher de la taquiner, je soupire en frottant sur ma nouvelle bosse puis entre à l’intérieur, le chalet est plutôt grand et tout le monde travail plus ou moins durs, la plupart sont des demi-elfes qui ont échapper de près à l’esclavage je comprends qu’il veulent arrêter ça mais ils ni arriveront pas comme ça, n’empêche je suis en admiration devant leurs courages et les aider un peu ne me ferait pas de mal alors me voilà en train de travailler, Ley elle s’occupe de la stratégie et quand quelqu’un est en difficulté elle ne l’oblige pas à travailler, c’est la première fois que je vois un humains faire ça ….

Scarime : tiens ? Tu travailles aujourd’hui Loki ?
Loki : tu devrais aider aussi scarime sinon la famille royale va t’enfermer de nouveau
Scarime : bah c’est pas grave, au faite, comment vont tes blessures ?
Loki : elles vont parfaitement bien, si tu ne veux ne pas travailler dégage du passage
Scarime : mais je m’ennuis !
Loki : alors travail !


Je me remis au travail le laissant en plans, il n’apprécier pas du tout que je ne m’occupe pas de lui mais moi je ne peux pas le sentir ce gamin, j’aimerais qu’il parte loin pour ne plus entendre sa voix et ses rires de gamin, et ça il le sait, et c’est la seul raison qui le pousse à rester dans mes pattes. La fin de la journée arrive enfin, Scarime est coucher, moi je n’ai pas sommeil, de toute manière dès que je ferme les yeux j’ai ces cauchemars qui vienne me hanter alors autant profiter de la vue nocturne, alors je retourne sur mon rocher pour contempler le ciel, ce magnifique ciel, j’aimerais pouvoir avoir des ailes et volé dans cette étendue noir, ne plus sentir le sol avec sa gravité oppressante, je soupire de contentement a cette penser puis je me rend compte que c’est impossible et je suis triste, c’est rare que je sois triste pour si peu mais je le suis… quel ironie, moi vouloir voler en toute impunité, être un ange malgré ce que je suis en train de planifier, qu’est-ce que je suis con, même le plus stupide des dieu ne voudrait pas de moi, je rigole a gorge déployer, qu’est-ce que cette penser est hilarante, finalement je retourne à ma contemplation du ciel, une contemplation silencieuse.

Ley : tu es encore là Loki, on va finir par te retrouver mort sur ce rocher
Loki : bof, ce ne serait pas vraiment grave, au moins je serais sur un lieu que j’aime
Ley : tu es étrange mais tu as une grande force Loki, ce serait dommage de te voir mourir


Je suis étrange, voilà que je me mets à décortiquer tous ses mots, oui peut-être suis-je étrange mais c’est parce que je suis un demi-elfe, non ? Et puis j’ai une grande force, hum… peut être mais pour le moment dans mon état même Scarime pourrait me mettre à terre et puis ce serait dommage que je meurs, pourquoi ? Je ne suis qu’un demi-elfe, je suis sale et je vais bientôt te briser, tu devrais souhaiter ma mort pour te sauver mais tu préféré me dire que ce serais dommage. Aaaah Ley, quel naïveté, il a juste suffit que je t’amène l’élu et je suis presque un dieu a tes yeux, mais si seulement tu savais, tu ferais comme tes confrère et tu me haïrais, au point de venir me tuer dans mon sommeil.

Loki : pourquoi serait ce dommage que je meurs pour toi ?
Ley : eh bien… parce que tu fais partit de la rébellion et que c’est … comme ma famille
Loki : mais je suis loin d’en faire partit de ta famille Ley, non ?
Ley : pas pour moi, toi aussi tu as le droit à l’amour que peut apporter une famille !


Tsss ! si seulement tu mesurait tes paroles Ley, finalement je ne veux pas lui répondre, je ne voie ce qu’ils ont tous avec cette histoire de famille, mais moi je n’ai qu’une famille et elle restera ma seul et unique famille, je ferme les yeux, le ciel commence à me faire tourner la tête avec toute ses étoiles, puis tout d’un coup je sens de la chaleur dans mon dos, je n’avais pas remarquer que mon corps c’était refroidit à ce point, je tourne doucement la tête pour remarquer que Ley est coller à mon dos, elle sourit mais pas comme d’habitude, plus tendrement que d’habitude, qu’est ce qu’elle essaye de faire ?

Ley : pour moi tu fais partit de la famille est tu en feras toujours partit Loki, Bienvenue ~

Je rougis doucement, heureusement ça ne se voit pas dans le noir, cette chaleur est vraiment agréable en fait, c’est vraie que c’est différent de ma véritable famille…. Tristan, lui qui est froid et distant alors qu’il est tout le contraire en apparence, il n’a rien d’aussi chaleureux que l’étreinte de Ley, finalement je vais la laisser faire, ça a l’aire de lui plaire et j’aime plus ou moins bien cette douce étreinte, je souris chaleureusement puis elle se décolle.

Ley : tu devrais aller dormir Loki, demains sera une journée encore pleins de travail
Loki : je vais y penser
Ley : je m’inquiète Loki, tu ne dors presque pas la nuit
Loki : tu me surveille ?


Elle rougit doucement, comparait à moi ça se voit beaucoup, sa peau est plus claire que la mienne et c’est cheveux bleu claire n’aide pas à le cacher, je ris doucement, ce genre de situation m’amuse vraiment, ce n’est pas souvent que je rigole si franchement mais elle va encore me frapper, tant pis au moins j’aurais bien rigolé, tiens qu’est ce qui ce passe ? Elle rigole aussi ? Elle rit avec moi, c’est la première fois qu’elle rit avec moi, c’est si étrange …. Mais j’aime bien.

Ley : tu as deviné, désoler mais ça reste inquiétant, tu es insomniaque ?
Loki : oui, on peut dire ça comme ça
Ley : tu veux dormir avec moi ? Comme ça tu ne feras pas de cauchemars


Elle Sourit, dormir avec elle ? Elle se prend pour ma grande sœur ou quoi ? J’ai une libido moi, je n’ai pas envie d’être à coter d’un corps désireux, je n’imagine même pas ce que je pourrais faire

Loki : non je dormirais avec Scarime, je suis un peu trop âgé pour dormir avec une fille


Avec Scarime, la bonne blague, mais ça reste une bonne excuse, je la vois rougir encore plus, puis elle s’excuse, elle ni avait pas pensé, je soupire en souriant, ça devient vraiment amusant finalement, finalement elle retourne à l’intérieur en me souhaitant bonne nuit. Ah déesse Martel comme j’aimerais la passer un jour dans ma vie cette fameuse bonne nuit, celle sans le moindre cauchemar, bon après encore quelque heure sur mon rocher je décide finalement de retourner au chalet pour passer le reste de la nuit à tenter de dormir. Le lendemain le réveil fut brutal, de nouveaux, ce sont des choses qui ne change pas, encore une journée de travail, je soupire et je sors, c’est l’été alors la chaleur est déjà là, ça fait beaucoup de bien sur ma peau blanche, peut-être que travailler à l’extérieur arrangera mon teint.

Scarime : bonjour Rubis ! Tu as passé une bonne nuit ?

Qu’est-ce que c’est que ce regard ? Ce gamin ferait mieux de s’occuper de ses affaires, je vais juste l’ignorait une nouvelle fois et commencer le travail

Scarime : tu t’es bien amuser avec Ley, hein rubis ?
Loki : pardon ? Depuis quand tu écoutes au porte toi ?


Sa seul réponse n’a était qu’un ricanement, je soupire encore et retourne à mes occupation, j’espère que ce gosse arrêtera de dire n’importe quoi, il commence à me tapait plus sur les nerfs que d’habitude. Encore aujourd’hui je travaille, cette fois en compagnie de Cliff, ma journée ne pouvait pas mieux ce passer, car oui en fuyant le château, Lou a amener Cliff, Lou, Batiste et moi pour faire plus « crédible » pour entrer dans la rébellion, résultat des courses je le retrouve à travailler avec cette idiot mais je suis obligé pour garder ma couverture, je soupire arrivant à destination, le creton m’attendant déjà, parfois j’ai l’impression qu’il fait tout pour ce battre avec moi tellement il me cherche, enfin bref je commence à travailler en ignorant ses regards provocateur, nous devions aller chercher des matériaux sur un vieux champs de construction de la famille royale. Une fois arrivée nous nous sommes mis à chercher ce de quoi nous avions besoins.

Cliff : il parait que la famille royale cache des trésors magnifique dans la région
Loki : je m’en fiche aide moi à chercher au lieu de discuter
Cliff : mais réfléchit si on le trouve on aura la famille royale a la botte et on pourra demander ce qu’on veut sans se battre


Je le vois sourire avec des Etoiles dans les yeux a cette idées, n’importe quoi, si la famille royale cacher quelque chose ici ce lieu serait surveiller, je soupire agacée le traitant de crétin puis continue à chercher pendant que lui grogne quelque injure contre moi, si seulement il m’aider à finir plus vite au lieu de se plaindre.

Cliff : de toute manière seul les gens de sang royal peuvent trouver les trésors, alors au travail …

Il eut un soupire dépiter je le regarder ce mettre au travail, à la fin de la journée nous avions enfin rassemblé tout ce dont nous avions besoins, heureusement que Cliff connaissant un sort d’air pour rendre tout ça plus léger à porter, arriver à la base tout fut ranger pour continuer le travail le lendemain.
Apres que la nuit sois tomber je retourna dehors, encore à cause de mes insomnie mais au lieux d’aller sur mon rocher habituelle je pris la direction de l’ancien chantier, j’avoue que l’histoire de Cliff ma beaucoup intriguer, arriver je regarda les parois mais ne trouva rien, jusqu’au moment où je sentit un courant d’air sur mes jambes, je dépoussiéra le rocher pour remarquer des inscription angélique, la plaque que je penser entre un rocher sembler être plutôt faite d’une autre matière, serait-ce donc ça les vestige de la magie technologie ? Enfin bon, comment ouvrir ça ? Si je me souvins de ce qu’a dit Cliff seul le sang de la famille royal peut ouvrir le chemin à ce trésor endormi. J’ai beau réfléchir je ne trouve pas, au bout d’un moment j’entends des grognements derrière moi, qu’est-ce que c’était ? Je me retournai pour faire face à une meute de loup sauvage, je n’étais pas armée et eux trop nombreux, j’avais beau regarder partout il m’encercler, je n’ai vraiment pas de chance après le château voilà que ce chantier sera ma tombe, enfin si les loups ne m’éparpille pas à tout va. L’un des leurs s’approche dangereusement de moi et a part mes membre je n’ai rien même pas un bout de bois pour me défendre contre ses bestioles, sans avoir le choix je recule et me retrouve contre la paroi, oh non je n’ai pas peur, ce n’est pas la première fois que je suis devant la mort, tout d’un coup j’entends des pas, quelqu’un est en train de courir mais qui ? Et part ou, j’ai beau regarder partout je ne vois personne, puis je n’entends plus rien à part un cri, un cri de guerre aigue, je levé la tête et aperçois Ley avec une épée a la main qui arrive devant moi juste à temps pour repousser l’un des loups.

Loki : Ley ?! Que fais-tu ici ?
Ley : ce serait plutôt à moi de te poser cette question !
Loki : attention !


Trop tard trois loups venait de nous charger, Ley en repoussa deux mais le troisième me blessa au visage, il fut par la suite repousser aussi, je toucher ma blessure avec mes doigts, ça faisait vraiment mal et le sang m’empêcher d’ouvrir les yeux, un loup attaqua Ley et la propulsa sur moi, par reflexe je m’était appuyer sur la parois rocheuse et pour je ne sais quel raison elle s’ouvris et nous sommes tous les deux tomber à l’intérieur, j’avais entendu la porte ce fermer après notre passage.

Ley : Loki tu es blessé ! Est-ce que tu vas bien ? !
Loki : hum…

J’étais allonger au sol, un sol d’ailleurs pas confortable du tout, quand je suis tombé j’ai senti des chose craquer dans mon dos et cette odeur de mort, qu’est-ce que ça pouvait bien être, je tenta de bouger mais me rendit compte qu’il y avait un poids sur moi puis je sentit quelque chose de doux sur mes paupières, du tissu, il avait une bonne odeur, un peu sucrer mais bonne, puis je sentit cette douceur s’en aller et je pus ouvrir les yeux, mes paupière n’étant plus obstruer par le sang, mais en fait je pense que je n’aurais jamais dû les ouvrir car la première chose que j’ai pu voir était le décolleté de Ley qui me chercher une blessure à la tête, je ne pus que rougir au penser qui me venait à l’esprit et intérieurement j’espère que je n’étais pas le seul mec à penser à ce genre de chose dans une telle situation.

Loki : L-Ley je vais bien, je ne suis blesser qu’au visage


Elle me regarda, moi je ne faisais que détourner le visage pour pas ne faire voir ma gène, j’avais même envi que mes cheveux pousse d’un coup pour me cacher derrière finalement elle ce dégagea avec un petit rire nerveux et gêner, je la regarda puis touchant la plaie de mon visage, ce loup de m’avait pas louper, la plaie traverser mon visage sur toute largeur horizontalement juste sous mes yeux, ça me faisait un peu mal mais pour le moment nous avions mieux à faire, déjà sortir de cette endroit, je m’appuya au sol pour me lever et m’aperçue que ce qui avait amortit ma chute, un amoncellement d’os humains , je me releva rapidement, Ley regarder ce spectacle aussi surpris que moi puis elle me tourna vers elle.

Ley : mais tu es malade de sortir si loin en pleine nuit !

C’est bon elle va me frapper je le sens, ça va faire mal… attend elle me prend dans ses bras elle a l’aire terrifier et moi tout ce que je trouve à faire c’est rougir comme un crétin, il faut que je me reprenne, finalement je soupirai et l’enlaça doucement, massant un peu son dos pour la réconforter.

Loki : allez ce n’est pas grave, on va sortir d’ici maintenant

Elle ne me regarda pas et se contenta d’hocher la tête, je la lâchai et me mis à fabriquer de quoi faire une torche avec des os et une vielle plante sèche, l’allumer avec des pierre trouver au sol, une fois avec un peu de lumière la cavité ou nous étions nous parus gigantesque et plus sombre que quand la torche était éteinte, je n’avais pas envie d’aller visiter cette entre donc je me suis retourner vers la paroi d’où nous venions la regardant de plus près, ne sachant pas comment l’ouvrir.

Ley : je ne sens pas de vent, c’est donc la seul sortit, il faut trouver comment la rouvrir, comment c’était elle ouverte la première fois ?
Loki : je ne sais pas, je les toucher et elle s’est ouverte…

Je regardai ma main mes doigts étant couvert de sang, je crus comprendre et me tourna vers Ley, comment lui expliquer ça ? Elle me démasquera tout de suite si elle apprend que je suis de sang royal, je soupirai en me tournant vers elle.

Loki : cherchons plus loin on ne sait jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tales-of-my.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Si je devais vous parler de ma vie je commencerais par là    

Revenir en haut Aller en bas
 
Si je devais vous parler de ma vie je commencerais par là
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Exposé sur le transport aérien du fret
» Paren vient vous parler de la Béta de WOD
» Laissez-moi vous parler d'Alkemy Blitz
» Lera & Anaé | rendez vous pour parler ... Mais parler de quoi ?
» Figurez-vous que mon lapin me répond lorsque je lui parle…

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tales of Legend :: Village de la communauté :: Mangathèque :: Vos fan-fictions-
Sauter vers: